Denis Perron et Danielle Tremblay, les parents de Mathieu Perron et Johanne Tremblay, la maman de Vanessa Tremblay-Viger.

Un soupir de soulagement pour la famille des victimes d'Yves Martin

Avec de l'émotion dans la voix, les parents des victimes de la tragédie du rang Saint-Paul se réjouissent des verdicts de culpabilité enregistrés à l'endroit d'Yves Martin, ce chauffard qui a enlevé la vie de leurs enfants.
«On se sent très bien. C'est ce que l'on voulait. On va attendre les sentences», a dévoilé Danielle Tremblay, la mère de Mathieu Perron.
Celle qui a été présente pratiquement chaque jour du procès a fondu en larmes en entendant le premier verdict de culpabilité prononcé contre Yves Martin.
«Tout ce que je voulais, c'est qu'il soit coupable. C'est tout ce que je veux. Les dernières semaines ont été stressantes, fatigantes. Ça joue sur les émotions. Nous ne pouvons être joyeux. Mais nous sommes soulagés. Je vais pouvoir dormir ce soir, car ça fait 24 heures que je ne dors pas», a ajouté la maman de Mathieu et grand-mère du petit Patrick.
Johanne Tremblay, la mère de Vanessa Tremblay-Viger, était bien heureuse que justice a été rendue.
«La vérité a primé. Maintenant les personnes qui prennent de la boisson, responsabilisez-vous. Voyez ce que ç'a causé à nos familles durant une année et demie, les dommages collatéraux que nous avons subis, de passer par un procès et de perdre nos proches. Avant de prendre le volant, n'oubliez pas que vous avez des proches et protégez-les.» «Appelez un taxi ou appelez-moi. Je vais y aller. Je l'ai fait pour mes enfants et je ne veux pas que personne ne subisse ce que nous avons subi», a poursuivi Johanne Tremblay.
Revenant sur le procès et sur les propos d'Yves Martin, qui a rejeté la faute sur Mathieu Perron, la mère de ce dernier n'a pas trouvé ça facile.
«Ce fut dur. C'était épouvantable d'entendre ça. J'ai toujours pensé que mon fils était prudent. Il ne prenait jamais de boisson. Deux semaines avant l'accident, il m'a demandé de venir le chercher, car il trouvait avoir pris un peu trop de vin dans une dégustation. Il m'a appelé, car il savait qu'il devait être responsable», a indiqué Danielle Tremblay.
Celle-ci sait très bien que les mois à venir ne seront pas faciles, mais elle sait que les proches des victimes parviendront à s'en sortir.
Du côté de Johanne Tremblay, elle n'a pas été impressionnée par la version d'Yves Martin. Elle savait que la vérité sortirait.
«Nous n'avons jamais été inquiétés. C'est vrai que la justice existe. Avec les procureurs et les enquêteurs et les experts de niveau 3, excusez ça a sorti tout seul, nous savions que ça allait bien», a repris Mme Johanne Tremblay.
Il faut savoir que le travail du reconsitutionniste de Saguenay, Pierre Girard, a été contesté par l'avocat de la défense, Me Jean-Marc Fradette. Le commentaire de Mme Tremblay voulait sans aucun doute replacer les choses à leur place.
Les deux mamans des victimes n'ont eu aucun mot à l'endroit d'Yves Martin, si ce n'est qu'il aurait dû prendre ses responsabilités lorsque c'était le temps et qu'il ne serait pas là aujourd'hui.