Un père de famille de Roberval dans le coma

Un père de famille de Roberval est plongé dans le coma depuis vendredi à la suite d'une altercation survenue à la sortie d'un bar de Chibougamau. L'homme repose dans un état critique à l'hôpital L'Enfant-Jésus de Québec.
Les policiers ont été appelés à intervenir dans un établissement licencié de Chibougamau aux environs de 3 h 15, dans la nuit de jeudi à vendredi. « Il y a eu une altercation entre trois personnes dans laquelle un homme de 33 ans a subi des blessures importantes. Il a été transporté dans un centre hospitalier de Québec », confirme Louis-Philippe Bibeau, porte-parole de la Sûreté du Québec. 
Un homme de 24 ans et une femme de 26 ans ont été arrêtés sur les lieux, puis relâchés sous diverses conditions. 
La conjointe de la victime a pour sa part publié un long témoignage de « l'enfer » que ses filles et elles vivent depuis la fin de la semaine dernière. 
« Vous n'imaginez même pas la douleur qu'on vit depuis vendredi passé... », a-t-elle affirmé. 
Elle précise que son conjoint est toujours dans un « état très critique, mais stable », mais que « l'enflure au cerveau est terriblement difficile à contrôler ».
La dame raconte pour sa part que l'événement s'est produit alors que son conjoint se trouvait dans un bar de Chibougamau avec un collègue après une journée de travail. Il serait sorti de l'établissement un instant. C'est à ce moment qu'un homme lui aurait donné un coup au visage, le plongeant dans le coma et lui infligeant plusieurs fractures au visage.
« Être à la mauvaise place au mauvais moment prend tout son sens », affirme celle qui évoque également les différents traitements que doit subir son conjoint depuis les événements. « Nous ne savons absolument rien sur tout ce qui va se dérouler, car c'est du cas par cas et c'est impossible à prédire. »
La victime est père de quatre enfants. 
La famille venait tout juste de souligner la fin des 27 mois de traitements de chimiothérapie d'une de leurs fillettes en juillet dernier.
« Les enfants attendent leur père ... en santé j'espère... Nous sommes inconsolables ! »
Les messages d'encouragement n'ont pas cessé d'affluer depuis la publication du message.