L’octogénaire est représenté par l’avocat Jean-Claude Ouellet.

Un octogénaire accusé d’agressions sexuelles

Claude Bergeron, de Ferland-et-Boilleau, fait face à plus d’une douzaine de chefs d’accusations de nature sexuelle pour des gestes qui remonteraient jusqu’aux années 50.

L’homme de 86 ans a été formellement accusé de grossière indécence et d’attentat à la pudeur, mardi, au Palais de justice de Chicoutimi. Selon les informations obtenues par Le Quotidien, il y aurait près de sept victimes dans le dossier. 

Sans antécédent judiciaire, l’octogénaire était absent pour sa comparution. C’est son avocat, Me Jean-Claude Ouellet, qui l’a représenté. Ce dernier dévoilera l’orientation de sa défense le 19 juin prochain, après avoir pris connaissance de la totalité de la preuve.

Les gestes reprochés se seraient déroulés dans les années 50 et 60. À l’époque, les victimes étaient des garçons et des filles mineurs.

Une ordonnance de non-publication a été émise pour éviter de diffuser toute information permettant d’identifier les plaignants. 

L’accusation d’attentat à la pudeur a été modifiée pour agression sexuelle dans les années 80. Mais les gens peuvent encore être accusés de ce chef si les événements reprochés se sont déroulés avant cette modification. Au Québec, rappelons-le, il n’existe aucun délai pour porter plainte pour de tels gestes.