Pierre Demers

«Un moment d'égarement»

L'auteur et cinéaste pamphlétaire, Pierre Demers, reconnaîtra, mercredi matin, être l'auteur d'une fausse alerte à la bombe le jour de l'ouverture du Théâtre Banque Nationale, le 17 janvier 2013.
Sa comparution, prévue mardi matin, sous un chef de méfait public, n'a pas eu lieu et a été ajournée à mercredi à la demande d'un représentant de son avocat, Me Dominic Bouchard.
«C'est l'intention de Me Bouchard de faire avancer rapidement le dossier», a indiqué son associé, Me Julien Boulianne.
Pierre Demers a confirmé son intention de plaider coupable pour ce qu'il appelle «un moment d'égarement et d'impatience». Il regrette le geste et diffusera un court texte après sa comparution et son plaidoyer de culpabilité.
Professeur du Cégep de Jonquière à la retraite, Pierre Demers a conçu plusieurs pamphlets et événements artistiques marquant une opposition au maire de Saguenay, Jean Tremblay.
Il est membre fondateur de Les poèmes animés qui organise des soirées.
La suite dans la version papier du Quotidien