Le chaton a été confié à la SPA de l'Estrie.

Un Magogois accusé d'avoir fait souffrir un chaton

Des accusations ont été déposées contre un Magogois qui aurait volontairement fait souffrir et blessé un chaton.

La Société protectrice des animaux (SPA) de l’Estrie annonce que l’homme aurait commis l’infraction d’avoir causé à l’animal domestique une douleur, une souffrance et une blessure, sans nécessité, en vertu du Code criminel canadien.

Sa comparution a eu lieu le 19 janvier.

«Le 13 décembre dernier, nous avons reçu le signalement d’une situation suspecte où un chaton aurait été projeté au sol par son gardien, précise la porte-parole de la SPA de l’Estrie, Geneviève Cloutier.
«C’est à la réception de cette dénonciation que l’un de nos inspecteurs a amorcé une enquête.»

À peine âgé de deux mois, le chaton aurait été violemment jeté par terre, deux fois, par le suspect, le tout après que ce dernier ait découvert des excréments sur le plancher de l’appartement, ajoute Mme Cloutier dans un communiqué de presse.

L’évènement se serait déroulé le 11 décembre 2017, à la suite duquel l’animal a reçu des soins vétérinaires et a été conduit au refuge de la SPA. Le chaton demeurera sous la garde de la SPA de l’Estrie jusqu’à ce qu’un juge décide s’il accepte ou non la requête en disposition déposée la semaine dernière.

Mme Cloutier invite les témoins d’actes de négligence ou de cruauté envers des animaux à communiquer avec la SPS de l’Estrie. «N’hésitez pas à communiquer avec nous sans tarder, dit-elle.

«C’est grâce à ces  signalements, tous confidentiels, que nous pouvons porter secours à des centaines d’animaux, ici en Estrie. »