Une policière a recueilli la plainte du jeune homme.

Un jeune adulte attaqué par des ados

Trois jeunes d'une douzaine d'années, qui avaient un bâton de baseball en leur possession, ont été arrêtés pour avoir tabassé et menacé un jeune adulte d'une vingtaine d'années, hier soir, dans le stationnement du Faubourg Sagamie, dans le secteur Arvida. Les motifs de l'agression seraient reliés à une histoire de stupéfiants.
L'agression est survenue vers 18 h 30, près de la brasserie Le Pichet. Le jeune adulte a réussi à échapper à ses agresseurs et à courir jusqu'à l'épicerie Metro pour s'y réfugier.
L'employée qui l'a accueilli n'a pas réalisé tout de suite l'état dans lequel se trouvait le jeune homme. " Il nous a demandé des mouchoirs, il avait le visage en sang et nous a dit qu'il s'était fait battre ", raconte la jeune femme qui a contacté les policiers.
Une ambulance s'est aussi déplacée, mais le transport du jeune homme vers l'hôpital n'a finalement pas été nécessaire, ses blessures étant relativement superficielles.
Pendant que leur victime allait chercher de l'aide, les agresseurs ont pris leurs jambes à leur cou, et ont couru en direction des immeubles d'appartements de la rue Langelier.
Les employés de la Pharmacie Pharmaprix du centre commercial avaient aperçu un groupe d'enfuir vers les blocs appartement et l'ont indiqué aux policiers. Les attroupements de jeunes sont fréquents devant la pharmacie, explique une commis rencontrée sur place: " Presque tous les soirs, il y a des jeunes qui se tiennent dans le stationnement et qui fument. " Les employés de la brasserie Le Pichet n'avaient quant à eux rien aperçu de l'attaque ni de la fuite des jeunes.
Les policiers n'ont mis que quelques minutes à mettre le grappin sur le groupe de jeunes. " Trois jeunes d'âge mineur ont été arrêtés, et nous avons reçu une plainte de voies de fait, explique le lieutenant responsable de la Sécurité publique de Saguenay, Jean-François Gauthier. Les jeunes avaient un bâton de baseball avec eux, il a été saisi, mais il est impossible pour l'instant de savoir s'il a été utilisé pour porter les coups. " Une histoire de stupéfiants aurait causé la bagarre.
Les jeunes adolescents ont ensuite été remis à leurs parents. Le dossier sera prochainement analysé par un procureur qui décidera si des accusations seront portées.