Le juge Pierre Lortie

Un homme obtient l'absolution après avoir traversé la rue au mauvais endroit et fui les policiers

Un homme de Saguenay a plaidé coupable d'entrave au travail des policiers, mardi, lui qui a pris la fuite après avoir traversé une rue de Montréal au mauvais endroit. L’individu de 31 ans a bénéficié d’une absolution inconditionnelle. Le juge Pierre Lortie a accepté la suggestion commune des procureurs.

L’accusé était dans la métropole, le 11 février dernier, pour assister à une partie de hockey avec ses amis. Après avoir bu quelques consommations, il est sorti de l’aréna et a traversé la rue au mauvais endroit.

Des policiers l’ont aperçu et une voiture l’a klaxonné. Il a répliqué en lançant une boule de neige sur l’automobile. Les policiers l’ont alors interpellé et il s’est mis à courir pour leur échapper. Ils l’ont finalement rattrapé et mis au sol.

L’individu s’est défendu en disant qu’à cet instant, il pensait que les personnes qui se précipitaient sur lui étaient celles du véhicule. Pourtant, les policiers ont crié à maintes reprises qui ils étaient et lui ont demandé plusieurs fois de s’immobiliser.

Son avocat, Me Julien Boulianne, a souligné que l’événement de février était ponctuel, que son client n’avait aucun antécédent judiciaire et que l’acte n’avait pas été prémédité. De plus, il a soutenu que son client, qui travaille pour une compagnie minière, aurait de la difficulté à monter les échelons de son entreprise s’il avait un dossier criminel et que cela ne serait pas dans l’intérêt de la société. Il a rappelé que l’accusé avait déjà fait un don de 200 $ à la Fondation pour l’enfance et la jeunesse.

« On part d’une balle de neige à une potentielle perte d’emploi, ça vous montre à quel point les gestes qu’on pose peuvent avoir des conséquences », a rappelé le juge Pierre Lortie à l’accusé.