Un homme de 63 ans profère des menaces de mort à des policiers de Saguenay

Myriam Arsenault
Myriam Arsenault
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Des agents du Service de police de Saguenay (SPS) ont remarqué, dans la nuit de vendredi à samedi, une voiture sans passager qui était stationnée sur la rue Georges Vanier et qui avait une porte ouverte. En effectuant les vérifications de routine, un homme de 63 ans est sorti de son appartement, s’est mis en colère et a proféré des menaces de mort aux policiers.

L’événement s’est produit vers 4h30, samedi matin. L’homme était visiblement en colère et désorganisé, a confirmé le sergent du SPS, Jessy Pelletier. Les agents ont procédé à l’arrestation de l’homme qui refusait de s’identifier. « Après s’être calmé, il a été libéré sous promesse de comparaître, pour avoir proféré des menaces de mort et probablement avoir brisé certaines conditions », a continué le sergent Pelletier.

Plus de peur que de mal dans un accident

Une femme de 18 ans a eu une «violente embardée», toujours dans la nuit de vendredi à samedi, sur le chemin de la Grande Anse, à La Baie. Après un moment d’inattention, elle a perdu la maîtrise de son véhicule et a terminé sa route dans le fossé un peu après minuit. 

Heureusement, un bon samaritain qui passait dans le secteur a remarqué le véhicule dans le fossé. Il a contacté les autorités qui ont pu porter secours à la jeune fille, qui s'en sort avec que des blessures mineures. 

Conduite avec les facultés affaiblies

Une dénonciation du public a permis aux agents de la paix de retracer un conducteur qui avait une conduite erratique, vendredi soir vers 22h25, dans le secteur de la rue des Pins à Chicoutimi.

Les policiers ont remarqué que le conducteur de 59 ans avait les capacités de conduite affaiblies par l’alcool, mais l’homme a refusé de se soumettre à l’ivressomètre. « Il devra faire face à deux chefs d’accusation, pour avoir conduit avec les facultés affaiblies par l’alcool en plus d’avoir refusé de se soumettre à l’ivressomètre », a continué le sergent. L’homme a été libéré par citation à comparaître et son véhicule ainsi que son permis de conduire ont été saisis par les autorités.