C’est dans cette résidence que l’homme s’est barricadé, vendredi. En plus de la Sécurité publique de Mashteuiatsh, la Sûreté du Québec a été appelée en renfort.

Un homme barricadé cause l'émoi à Mashteuiatsh

Un homme de Mashteuiatsh a tenu les policiers en haleine pendant plus de quatre heures, avant de finalement se rendre vers 20h30, vendredi soir. Aux prises avec des idées suicidaires et en possession d’armes à feu, il s’était barricadé dans une résidence de la rue Nishk.

La Sécurité publique de Mashteuiatsh a été la première à déployer des équipes, un peu avant 16h. Elle a par la suite demandé l’assistance de la Sûreté du Québec, qui a mis à profit son Groupe tactique d’intervention. Au total, une dizaine d’agents de la SQ et autant de la Sécurité publique de Mashteuiatsh ont été déployés.

«Étant donné qu’il y avait présence d’armes, on a préféré ne prendre aucune chance et on a demandé assistance à la Sûreté du Québec, qui a pris le relais pour l’opération, a résumé le directeur de la Sécurité publique de Mashteuiatsh, Simon Vanier. Finalement, tout s’est bien terminé et l’homme s’est rendu.»

Après avoir été maîtrisé sans démontrer de réelle résistance, le suspect a été transporté au centre hospitalier pour y recevoir les soins appropriés. Des résidences avoisinantes ont été évacuées par mesure préventive, mais les occupants ont pu regagner leur domicile une fois l’opération terminée.

Selon nos informations, ce n’était pas la première fois que l’homme interpellé vendredi décidait de se barricader. Simon Vanier n’a pas validé cette information, mais il a confirmé que l’individu était connu des services policiers.

La Sécurité publique de Mashteuiatsh va prendre le temps de faire le bilan de l’opération avant d’être en mesure d’en dévoiler davantage.

Le siège a débuté en fin d’après-midi à Mashteuiatsh.
L’opération a nécessité un important déploiement policier.