René Lord doit rester derrière les barreaux après avoir causé bien des ennuis aux policiers dans la nuit de dimanche à lundi.

Un forcené tient les policiers en haleine

Le Jonquiérois René Lord passera les prochains jours à l'ombre pour avoir mis le feu à son appartement, menacé les policiers et pour avoir produit du cannabis.
L'homme de 62 ans a été arrêté dans la nuit de dimanche à lundi après avoir gardé les policiers de la Sécurité publique de Saguenay en haleine durant quelques heures.
Il a comparu lundi après-midi devant le juge Michel Boudreault, de la Cour du Québec, et fait face à cinq chefs d'accusation. Il est aussi accusé de méfait de moins de 5000 $ et de bris de probation. 
Me Nicole Ouellet, du bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), s'est opposée à la remise en liberté de l'individu, en raison de la gravité des gestes commis et parce qu'il possède des antécédents judiciaires, dont certains sont tout récents.
Me Sophie Bergeron, qui a agi pour Me Pierre Gagnon, a demandé à fixer l'enquête de remise en liberté à mercredi.
Dimanche soir, l'individu de la rue Saint-Jacques, à Jonquière, semblait désorganisé, au point où la dame qui habite avec lui a senti le besoin de communiquer avec les policiers.
À leur arrivée, les agents sont parvenus à faire sortir la dame et à la placer en sécurité. 
Mais ce ne fut pas la même chose pour le sexagénaire, qui n'avait pas l'intention d'obtempérer aux demandes des policiers.
Muni d'une arme blanche, Lord est sorti à quelques reprises sur le balcon de l'appartement en narguant les agents et en tenant des propos menaçants.
« Il a fait signe aux policiers de le tirer. Il a commis des méfaits dans le logement et a tenté d'y mettre le feu. Après quelques minutes, l'homme a été obligé de sortir. Il était étouffé en raison de la fumée dans le logement », explique Bruno Cormier, porte-parole de la Sécurité publique de Saguenay.
Lorsqu'il est sorti, il a été mis en état d'arrestation et a rapidement été conduit vers l'hôpital de Jonquière.
Pendant ce temps, les pompiers de Saguenay sont intervenus pour maîtriser l'incendie.
Au cours de l'avant-midi de lundi, les policiers sont retournés sur les lieux avec la dame, afin que celle-ci puisse récupérer des vêtements. 
Les agents ont alors découvert une dizaine de plants de cannabis. Ils ont obtenu un mandat pour perquisitionner le logement.
René Lord possède quelques antécédents judiciaires de fraude, de vol, de violence et de conduite avec les facultés affaiblies.