Un conducteur en état d’ébriété fonce dans une clôture

Nicolas Villeneuve a eu toute une surprise samedi matin, alors qu’il sortait de chez lui. Un conducteur en état d’ébriété avait foncé et détruit une partie de la clôture entourant son terrain, tard dans la nuit.

Les policiers ont reçu un appel du public, vers 4 h samedi matin, qui les informait qu’une voiture était dans le fossé du rang Saint-Paul. L’appel a été fait par une femme qui circulait dans le coin. Le véhicule avait traversé un fossé et terminé sa course dans la clôture d'un résident, sur son terrain. Le conducteur, un homme de 27 ans, était encore sur les lieux lors de l’arrivée des policiers, et présentait des signes évidents de facultés affaiblies. « Il a été arrêté et emmené au poste. Là-bas, il a soufflé à deux reprises, deux fois au-dessus de la limite permise », a confirmé sergent Michaud du Service de police de Saguenay.

« Depuis que je suis ici, c’est la 4e ou 5e fois que je vois quelqu’un avoir un accident sur cette route. Les gens roulent beaucoup trop vite », a assuré le résident du rang Saint-Paul. Il a été témoin de plusieurs chauffeurs qui roulaient rapidement dans ce secteur et qui perdaient le contrôle de leur véhicule après avoir pris la pente. Il a admis être inquiet par ce segment du rang. « Jamais je ne laisse mes enfants joués sur le bord de la rue, à cause des voitures », a laissé tomber le résident. Lorsque l’automobiliste est rentré dans sa clôture, M. Villeneuve imaginait bien qu’il aurait pu se rendre jusqu’à sa maison.

Ce qui l’a surpris de cette nuit, c’est qu’il n’a rien entendu de tout l’accident. « Je me suis quand même couché tard, et ma conjointe s’était levée cette nuit par hasard », a-t-il réfléchi. Il attendait au cours de la journée des nouvelles des policiers, pour l’aider à comprendre l’événement. Il était heureux du fait que personne ne soit blessé.

La limite de ce secteur est de 70 km/h, mais plusieurs automobilistes ne le respectent pas.