Un bébé orignal a été retrouvé tout près du lac Canard vendredi soir.

Un bébé orignal sauvé d’une mort certaine

Un couple de Saint-François-de-Sales a pris sous son aile un jeune orignal trouvé en bordure du lac Canard vendredi soir. Perdu et craintif, l’animal a plus tard été confié au Zoo sauvage de Saint-Félicien.

Aux alentours de 20h vendredi, Nancy Fortin et son conjoint profitaient d’une soirée chaude pour faire une promenade en véhicule tout-terrain. Au bout d’un chemin de gravier habituellement achalandé pendant la fin de semaine, un bébé orignal semblait apeuré. « Il nous a vraiment pris par surprise et on a bien failli le frapper. On a regardé si la mère était aux alentours, mais on ne la voyait nulle part et on l’a repoussé dans la forêt pour éviter que d’autres véhicules ne puissent le frapper », explique la Salésienne.

Ne parvenant pas à oublier leur mésaventure, le conjoint de Mme Fortin et leur fils décident de retourner sur les lieux, trois heures plus tard. L’original est toujours au même endroit, larmoyant. La famille prend alors la décision de ramener la bête dans le foyer familial et de contacter les autorités forestières, mais personne n’est disponible avant 7h le lendemain matin.

Lait de vache, lait dilué et même lait en poudre pour moutons, rien n’y fait. L’animal refuse de se nourrir. « Le frère d’une amie travaille pour le Zoo sauvage de Saint-Félicien et il m’a mis en contact avec un vétérinaire capable de m’aider. Tout ce qu’on voulait, c’était qu’il puisse survivre jusqu’au lendemain », souligne Nancy Fortin. Toute la nuit, la famille s’est relayée pour prendre soin de l’animal installé temporairement dans l’écurie.

Le jour levé, l’orignal a été transporté dans une camionnette jusqu’au site touristique et une équipe qualifiée s’est empressée de lui octroyer les soins nécessaires. Tous risques ont été écartés et on ne craint maintenant plus pour sa vie. « On aurait vraiment aimé pouvoir le garder, mais on savait que c’était impossible. Maintenant, il est entre de bonnes mains et nous irons certainement le voir grandir dans les sentiers du zoo », termine la mère de famille.