Le conducteur a fait une chute de 600 pieds dans un ravin, avant de terminer sa course plus loin dans les bois.

Un automobiliste chute de 600 pieds dans un ravin

Un homme d'une trentaine d'années a été grièvement blessé, mercredi après-midi, lorsqu'il a perdu la maîtrise de son véhicule à l'entrée de la Réserve faunique des Laurentides. Le conducteur a fait une chute de 600 pieds dans un ravin, avant de terminer sa course plus loin dans les bois. L'opération de secours n'a pas été une mince affaire, mais la vie de l'homme est hors de danger.
L'accident s'est produit vers 13h, au kilomètre 222. L'homme était seul à bord de sa voiture et circulait en direction de Québec. Pour une raison qui reste à déterminer, le conducteur a perdu la maîtrise du véhicule dans une légère pente descendante tournant vers la gauche. «Le conducteur a effectué sa sortie de route juste avant le début du garde-fou. Il a dévalé l'énorme ravin situé à sa droite. Sa voiture a poursuivi sa course durant près de 600 pieds avant de s'immobiliser dans le bois», a expliqué le porte-parole de la Sécurité publique de Saguenay, Bruno Cormier.
Heureusement, un témoin a pu appeler les secours. «S'il n'y avait pas eu de témoin, je ne sais pas comment le conducteur aurait pu se sortir de là. Il était gravement blessé à la tête, aux mains et aux épaules. Mais sa vie n'est pas en danger», a assuré Bruno Cormier.
L'automobile a été tirée par un câble par les remorqueurs.
Les policiers ont dû faire appel aux pompiers pour sortir l'homme de sa fâcheuse position. Les scies mécaniques ont notamment été nécessaires pour créer une ouverture dans les bois, afin d'avoir accès au blessé sécuritairement. «Il fallait le sortir de là avec une civière. L'opération s'est bien passée, mais ça n'a pas été facile. Et j'ignore maintenant comment les remorqueurs vont faire pour sortir le véhicule de là. Mais, l'important, c'est que l'homme a été conduit à l'hôpital et que sa vie soit hors de danger», a indiqué l'agent Cormier. Finalement, les remorqueurs ont vite trouvé une solution, puisque lors du passage du Quotidien sur les lieux, la voiture était ramenée sur la route, tirée par un câble.
Un reconstitutionniste en scène d'accidents a été dépêché sur les lieux, afin de faire la lumière sur les circonstances entourant cette sortie de route. «Toutes les hypothèses sont pour l'instant étudiées. La vitesse est-elle en cause? Est-ce que le conducteur a été distrait par son cellulaire? L'enquête en dira plus», a ajouté Bruno Cormier.