Pierre Legendre

Un accusé secouru par des constables

Le milieu judiciaire regorge souvent d’affaires dégradantes, disgracieuses et de mal fait à autrui. Mais il arrive aussi que de belles choses s’y produisent.

Le 7 novembre, Pierre Legendre a eu la vie sauve après l’intervention rapide des constables spéciaux. 

L’homme attendait de passer devant le juge pour régler une affaire de conduite avec les facultés affaiblies.

Nerveux, il est sorti de la salle d’audience à une ou deux reprises. À son retour, il ne semblait pas bien aller. Il était chambranlant, tentait de se tenir sur le dossier d’une chaise, mais n’y arrivait pas. Il s’est effondré au sol.

Immédiatement, la constable spéciale Amélie Tremblay, qui n’a alors que quatre mois d’expérience, a remarqué que l’homme ne respirait plus et qu’il n’avait plus de pouls. Elle a demandé immédiatement l’aide de ses collègues, l’ambulance et le défibrillateur.

À la suite de manoeuvres de réanimation et de l’utilisation du défibrillateur, l’homme a repris connaissance et été envoyé à l’hôpital.

Kilimandjaro

Autre point positif pour la justice, les criminalistes Charles Cantin, Julien Boulianne et Dominic Bouchard ont gravi, en compagnie de leur ami Richard Morin, le Kilimandjaro, le plus haut sommet d’Afrique.

Ils l’ont fait pour la Fondation de l’enfance du Saguenay-Lac-Saint-Jean dans le cadre du projet Au sommet pour la jeunesse. Une aventure qui a permis d’amasser plus de 26 000 $. 

Et l’été prochain, Mes Cantin et Boulianne ainsi que Richard Morin grimperont le mont Elbrouz, en Russie. Il s’agit d’une montagne de glace.  Stéphane Bégin