Un accusé brille par son absence

Certains accusés pensent qu’en ne se présentant pas devant le Tribunal, la justice finira par les oublier et qu’ainsi, ils n’auront pas à répondre des accusations déposées contre eux. Mais ce n’est pas tout à fait comme ça que les choses fonctionnent.

Mardi, le juge Jean Hudon, de la Cour du Québec, a émis un mandat d’arrestation contre Dave Martel, un individu de 26 ans ne possédant pas d’adresse connue.

Le client de Me Jean-Marc Fradette est accusé d’utilisation d’un faux document, d’une fraude de moins de 5000 $ et du vol d’un chèque (moins de 5000 $).

Il est aussi accusé de possession de cannabis et de comprimés de métamphétamines dans le but d’en faire le trafic.

Il y a quelques semaines, l’individu avait demandé à ce que ses dossiers criminels soient transférés dans le district judiciaire d’Alma.

Cela signifie que l’accusé doit plaider coupable et recevoir sa sentence.

Mais voilà que Martel ne s’est pas présenté au Palais de justice d’Alma. Immédiatement, le juge a ordonné le retour des dossiers dans le district judiciaire d’origine, soit celui de Chicoutimi.

Le nom de Martel a été inscrit sur le rôle judiciaire du 5 juin à Chicoutimi. Il n’était pas sur les lieux.

Rapidement, le magistrat a demandé à ne pas trop retarder le retour de cette affaire sur le rôle régulier, ce qui a été fait pour le 12 juin. Et Martel a une fois de plus brillé par son absence.

« Nous avons tenté de joindre notre client afin de nous assurer de sa présence aujourd’hui (mardi), mais il ne semble pas présent. Je n’ai rien d’autre à ajouter », a mentionné Me Roseline Bouchard-Zee, du bureau de Me Fradette.

Me Sébastien Vallée, de la Couronne, a demandé l’émission d’un mandat d’arrestation, ce qui a été accordé.