Trois femmes auraient été intoxiquées à la drogue du viol, vendredi, à la Coco Fiesta.

Trois évanouissements à la Coco Fiesta vendredi

Des cas suspects d’évanouissement, survenus à quelques minutes d’intervalles lors d’une représentation de la Coco Fiesta sur la Zone portuaire, laissent penser que trois femmes auraient été intoxiquées au GHB, vendredi soir.

Selon le récit des événements, d’abord rapporté par KYK 95,7, les trois femmes étaient assises à la même table.

Elles ont perdu connaissance à tour de rôle dans un délai d’environ 30 minutes.

La police de Saguenay est intervenue vers 23 h 15, accompagnée des services ambulanciers, afin de porter secours aux femmes possiblement intoxiquées à la drogue du viol.

Les trois spectatrices de la Coco Fiesta qui se sont évanouies seraient des employées de l’hôpital de Chicoutimi. Elles ont reçu l’assistance de médecins qui étaient sur place, avant d’être conduites à l’hôpital.

Aucune hypothèse n’est écartée pour expliquer ces évanouissements, mais on soupçonne une intoxication au GHB.

Enquête

Une enquête a été ouverte par le Service de police de Saguenay après que l’une des femmes ait déposé une plainte.

La Coco Fiesta, qui en est à sa septième année, est un spectacle qui a lieu dans une ambiance tropicale et qui est axé sur la danse. Beaucoup de petites entreprises s’y rendent pour les festivités reliées à leur party de Noël.