Trois arrestations liées à l'alcool au volant à Saguenay

Les agents du Service de police de Saguenay (SPS) ont été plutôt occupés, dans la nuit de vendredi à samedi. Ils ont arrêté trois personnes pour conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool.

Dans une opération policière planifiée pour le contrôle routier, un homme de 69 ans a été arrêté sur la cuve du boulevard de l’Université, soit la route entre la rue des Roitelets et le boulevard Saint-Jean-Baptiste, vers 22 h 30. Il a soufflé 143 et 138 milligrammes d’alcool par 100 millilitres de sang, ce qui est près de deux fois la limite permise. 

À 23 h 30, sur le boulevard Saint-Geneviève, c’est une femme de 23 ans qui s’est fait intercepter par les policiers. Elle a soufflé des taux très élevés, soit de 201 et 195 milligrammes. Rappelons que la limite permise est de 80. 

Finalement, un homme de 53 ans a rencontré les policiers derrière le bar Le Berlioz. Son permis était sanctionné, mais il a aussi échoué l’alcootest. Il a soufflé environ 140 milligrammes.

La femme a été remise en liberté par promesse de comparaître. Les deux hommes, quant à eux, ont été relâchés sous citation et devront comparaître ultérieurement. Ils en seraient à leur première infraction. « Lorsqu’on utilise par promesse, cela signifie que la personne en est à sa deuxième infraction, ou qu’elle a soufflé le double de la limite permise. Elle ne peut plus boire d’alcool jusqu’à son procès. Par citation, c’est pour quelqu’un qui en est à sa première infraction et qui ne souffle pas plus que le double de la limite permise. Cette personne n’a pas de restriction quant à l’alcool », a expliqué le lieutenant de la SPS Dominic Lemieux, dans son entretien téléphonique avec Le Quotidien.