Travailleur happé mortellement: le chantier fermé pour une durée indéterminée

L’identité du travailleur happé mortellement par une voiture sur un chantier jeudi à Jonquière a été dévoilée. Il s’agit de Kaven Potvin, 29 ans, de Saint-Félix-d’Otis. Le jeune homme est le fils de l’entrepreneur chargé des travaux.

Le chantier d’aménagement d’une piste cyclable où le drame est survenu est fermé pour une durée indéterminée.

La Ville confirme que l’entrepreneur en construction Robin Potvin inc, responsable du chantier, a suspendu les activités afin de tenter d’absorber le choc. Plusieurs employés de l’entreprise ont été témoins de la scène jeudi. 

«Le chantier est fermé. Les gens du service de génie civil de la Ville ont parlé avec l’entrepreneur et la décision a été prise de fermer le chantier. D’ici les deux prochaines semaines, de nouvelles discussions seront entreprises afin de savoir ce qu’il adviendra du chantier. Le scénario qu’il ne rouvre qu’au printemps n’est pas écarté, a confirmé Marie-Hélène Lafrance, porte-parole de Saguenay. La Ville est conciliante face au drame que l’entreprise vit. Il s’agit de travaux qui peuvent être mis en attente. On ne mettra pas de pression dans un dossier comme celui-là», assure-t-elle.  

Les travaux consistent à refaire l’excavation et la structure de pavage de trois tronçons séparés de la piste cyclable, d’une longueur totale d’un kilomètre. 

Le matériel nécessaire aux travaux a été amené sur le site lundi matin. Les travailleurs s’étaient mis à l’ouvrage mardi. 

Sympathies

De nombreux messages de sympathies sont apparus sur la page Facebook de la victime au cours des dernières heures. 

Sa conjointe lui a notamment rendu un long hommage, évoquant sa peine et leurs derniers moments ensemble. 

«Tu étais une grosse partie de moi et aujourd’hui, elle est partie. On avait des projets, un avenir ensemble, mais la vie est injuste quelque fois et je vais devoir continuer seule, tu m’as toujours été d’une grande aide par ta force et bien maintenant, j’aimerais que tu m’en envoies et que tu restes à mes côtés parce que je vais en avoir besoin. Je t’aime kav et ça, c’est pour l’éternité. [sic]»

Plusieurs amis et collègues ont aussi témoigné de leur peine. 

«Mon ami, mon précieux collègue ...ce matin nous avons perdu un être cher... notre pilier ....Kaven ton grand cœur et ta gentillesse faisait de toi une personne remarquable... donne nous la force de passer a travers cette terrible épreuve tant personnellement que professionnellement, j’adorais travailler avec toi et je ne t’oublierai jamais RIP xxxx [sic]», a écrit une d’entre eux.

«Il y a des personnes qui rentrent dans ta vie pour t’apporter des moments positifs.. & aujourd’hui j’ai appris le décès d’une de ces personne..d’un ami. Un gars formidable, avec un grand coeur & une écoute extraordinaire [sic].»