Me Julien Boulianne a convaincu le tribunal que Jonathan Blackburn avait besoin d’une thérapie fermée.

Trahi par son code d'accès

Les policiers de Saguenay ont mis la main sur l’individu qu’ils suspectaient d’avoir commis le vol d’un coffre-fort et une introduction par effraction au Club de golf Saguenay Arvida. Leur travail a été facilité par le fait que Jonathan Blackburn, un ex-employé, aurait utilisé son propre code d’accès pour y entrer.

L’individu de la rue Bourassa, à Jonquière, a comparu mardi matin au Palais de justice de Chicoutimi en lien avec l’événement survenu le 17 février dernier. Il s’est présenté devant le juge Jean Hudon, de la Cour du Québec, pour subir son enquête de remise en liberté.

Me Julien Boulianne, en défense, a soumis à son homologue de la Couronne, Me Jean-Sébastien Lebel, une thérapie de trois mois pour son client à la Maison Caroline-Roy, dans les Cantons-de-l’Est. Il est aussi interdit à l’accusé de consommer de l’alcool et de la drogue, il devra respecter les règles de la maison de thérapie et devra se constituer prisonnier s’il quitte ou s’il est expulsé de la thérapie. 

Le juge Jean Hudon a accepté la recommandation.

Concernant les faits reprochés, les informations laissent voir qu’un ou des individus sont parvenus à pénétrer dans l’enceinte du club de golf dans la nuit du 17 février dernier, vers 3 h du matin.

Le système d’alarme n’a jamais été déclenché.

C’est au petit matin, lorsque le concierge a fait son entrée au travail, qu’il a remarqué qu’une fenêtre avait été brisée et qu’une porte avait été arrachée. Le cambrioleur était reparti avec la petite caisse et le coffre-fort. Une somme d’environ 5000 $ s’y trouvait.

Lors de la vérification auprès de la compagnie du système d’alarme, les enquêteurs ont pu apprendre qu’aucune alarme n’avait été actionnée, car un code d’entrée avait été utilisé.

Selon nos informations, ce numéro, unique à un employé, appartenait à Blackburn. Ce dernier avait été remercié quelques semaines auparavant.

Possédant cet important détail, les policiers de la Sécurité publique de Saguenay (SPS) ont pu procéder à l’arrestation de Jonathan Blackburn. 

Une fois que la thérapie sera terminée et si elle est réussie, l’accusé reviendra devant le tribunal afin de fixer la date de son procès.

Il restera à déterminer si Jonathan Blackburn est l’auteur du cambriolage, s’il a donné son numéro à une autre personne, s’il a commis le vol avec un complice ou encore si un individu peut être parvenu à lui subtiliser son code d’accès.

Blackburn est âgé de 34 ans. Il possède des antécédents judiciaires, notamment d’avoir été pris en possession de plus de 1000 comprimés de métamphétamine. 

Il avait été condamné à une peine d’emprisonnement qu’il a purgée les fins de semaine.