La conjointe de Cédric Gouillard, Véronique Mercier, n’a pas de nouvelles depuis maintenant sept mois.

Toujours difficile pour la conjointe de Gouillard

À quelques jours de Noël, la conjointe de Cédric Gouillard, cet homme disparu depuis le 19 mai dernier, à Laterrière, est toujours sans nouvelle. Bien que l’enquête soit toujours ouverte, aucun indice ou information n’a permis à la dame de savoir ce qui est advenu de son conjoint. Et les finances sont toujours bien difficiles, puisque Véronique Mercier n’a toujours pas accès aux biens du disparu.

Cédric Gouillard n’a pas été vu depuis le 19 mai dernier, lorsqu’il a quitté le domicile familial de Laterrière, après une dispute. Sa conjointe, presque convaincue qu’il s’est suicidé, doit maintenant se battre pour avoir accès aux biens du disparu, puisqu’au nom de la loi, l’homme ne peut être déclaré mort avant sept ans de disparition. Les factures s’accumulent et elle est maintenant seule pour subvenir aux besoins de sa famille. Elle ne peut pas non plus vendre les biens de l’homme, puisqu’ils ne sont pas à son nom à elle.

Le Quotidien avait d’ailleurs publié le cri du cœur de la famille, au cours de l’été, alors que des proches avaient lancé une campagne de financement pour lui venir en aide.

Sept mois après la disparition de son conjoint, Véronique Mercier n’a toujours pas trouvé de solution à ses problèmes. « Mes démarches sont toujours en cours, mais c’est vraiment super compliqué. Et disons que je n’ai pas l’énergie nécessaire pour me battre contre le système », a expliqué Mme Mercier, lorsque jointe par Le Quotidien cette semaine.

Deux campagnes de sociofinancement avaient été organisées par des amies de la famille, voyant bien que Véronique Mercier avait de la difficulté à joindre les deux bouts.

Cédric Gouillard est disparu depuis le 19 mai dernier.

« Ça m’a beaucoup aidée. Ça m’a permis de souffler un peu, c’est certain. Et je remercie tout le monde qui m’a donné un coup de main », a ajouté Véronique Mercier.

Enquête policière

La dame n’a pas eu de nouvelles des policiers depuis longtemps. « Je sais que l’enquête est toujours ouverte, mais sans trace ou information, il n’y a pas de relance », a souligné Mme Mercier.

Questionnée sur l’initiative de Stéphane Luce, qui a apposé des affiches de disparus sur ses poids lourds, comme celle de David Fortin, d’Alma, Véronique Mercier a affirmé être en contact avec l’entrepreneur de Montmagny.

« Je discute avec M. Luce et il nous a apporté du soutien depuis la disparition de Cédric. Mais pour ce qui est de la campagne de sensibilisation, il a sélectionné des personnes qui sont disparues depuis plus de deux ans. C’est une belle initiative », a conclu Véronique Mercier.