Tommy Bouchard accusé d’enlèvement et séquestration

Tommy Bouchard, le jeune homme arrêté au Palais de justice de Chicoutimi jeudi en fin de journée, a comparu vendredi matin. Il se trouvait près de la salle d’audience pour assister à la comparution de ce qui est devenu son coaccusé, Tommy Cloutier, lorsqu’il s’est fait passer les menottes par les policiers.

Cinq chefs d’accusation pèsent contre le Jonquiérois de 20 ans, dont enlèvement avec intention de séquestrer ou d’emprisonner contre son gré une personne, ainsi que séquestration et menace de causer la mort ou des lésions corporelles. Il aurait aussi tenté de forcer la victime à payer une somme d’argent par des menaces ou la violence. Bouchard a aussi deux chefs de voies de fait qui pèsent contre lui. 

Les événements qui ont mené aux accusations remontent au samedi 4 août.

Il est possible que d’autres accusations s’ajoutent lors de sa prochaine apparition en salle d’audience. Il reste pour l’instant derrière les barreaux au centre de détention de Roberval. 

Il a comparu devant le juge de la Cour du Québec, Pierre Simard, qui a accepté de remettre la cause à mardi prochain à la demande de l’avocat de la défense. Il a aussi ordonné que l’accusé n’entre pas en communication avec cinq personnes, incluant son coaccusé, Tommy Cloutier, ainsi que leur victime, pendant son incarcération.

Rappelons qu’il a été arrêté jeudi après-midi alors qu’il attendait la comparution de Tommy Cloutier en salle 2.10 vers 15 h. Il n’a cependant pas résisté à son arrestation et n’essayait pas de fuir les agents de la paix, a expliqué son avocat, Me Julien Boulianne.