Taux de criminalité stable à Saguenay

Le taux de criminalité est stable à Saguenay affichant une très légère hausse de 0,3% entre 2016 et 2017.

Le directeur de la Sécurité publique de Saguenay, Denis Boucher, a présenté le rapport d’activités 2017 de l’organisation mardi soir. Le document de plusieurs pages permet de dresser un portrait des crimes commis sur le territoire.

L’indice de gravité des crimes a notamment augmenté de 5,8% en 2016, ce qui place Saguenay 2,21% au-dessus de la moyenne provinciale. Les crimes avec violence ont notamment connu une variation à la hausse de 10,5% entre 2015 et 2016. 

Entre 2016 et 2017, les crimes contre la personne ont légèrement diminué de 3,3%, tandis que les crimes contre la propriété ont connu une variation inverse avec une augmentation de 3,1%. 

Les infractions criminelles reliées à la circulation ont quant à elles très légèrement diminué affichant une baisse de 0,6%. 

Les infractions à la Loi réglementant certaines drogues et autres substances ont augmenté de 10,6%, passant de 386 en 2016 à 427 en 2017. «L’augmentation témoigne de notre implication à combattre cette criminalité, car il s’agit de crimes initiés», affirme la SPS dans son rapport. 

Les autres infractions au Code criminel ont diminué de 4,3%. 

Les statistiques provinciales datant de 2015 démontrent une criminalité différente à Saguenay. Les crimes contre la personne représentent 60% des infractions criminelles au Québec, tandis qu’elles forment en moyenne 22,4% des crimes commis à Saguenay. Ici, les crimes contre la propriété représentent 38,4% des crimes alors qu’ils représentent 28% au Québec. Finalement, Saguenay compte 38,9% de crimes initiés, un chiffre qui se situe à 12% seulement au Québec. «Cela témoigne de notre engagement à combattre la criminalité organisée», affirme la SPS dans son rapport. 

 Infractions contre la personne 

Le nombre d’enlèvements/séquestrations a chuté de 50% pour atteindre 28 en 2017.

La SPS n’a répertorié aucun homicide ni cas de négligence criminelle entraînant la mort sur son territoire en 2017. Quatre tentatives ou complots de meurtres sont survenus. Le nombre de cas de voies de fait est demeuré relativement stable avec 728. Quant au nombre de vols qualifiés, il a augmenté pour atteindre 50 en 2017. 

Le nombre d’agressions sexuelles a augmenté, passant de 141 en 2016 à 156 en 2017. Toutefois, la moyenne des trois dernières années est de 159. 

Infractions contre la propriété

Le nombre d’infractions contre la propriété a connu une hausse globale de 3,1%. Les cas de recel ont notamment augmenté de 67%. Le nombre de vols (1113), de fraudes (317) et de méfaits (525) est relativement stable. La quantité d’incendies (60) et d’introductions par effractions (491) ont connu de légères augmentations respectives de 5,3 et 6,5%. En 2017, 183 vols de véhicules à moteur ont été enregistrés sur le territoire, soit 18 de plus qu’en 2016. 

Infractions relatives à la conduite de véhicules 

Le nombre d’infractions relatives à la conduite automobile est stable, enregistrant une diminution globale de 0,6%. Le nombre de cas de conduite avec les facultés affaiblies est passé de 309 en 2016 à 304 en 2017, les conduites dangereuses de 18 à 11. Le nombre de délits de fuite est relativement stable avec 1250 en 2016 et 1243 en 2017.

Les constats d’infraction liés à la sécurité routière ont globalement diminué de 2%. Les infractions liées à la vitesse ont d’ailleurs chuté de 14%.