Sur la 175 accroché à un camion

Un homme d’Alma a tenté une traversée bien particulière de la Réserve faunique des Laurentides, mercredi matin, alors qu’il a été vu assis sur la remorque d’un poids lourd. L’homme de 38 ans qui espérait se rendre à Montréal a grimpé clandestinement sur le véhicule à Saint-Bruno au Lac-Saint-Jean.

L’intervention d’un citoyen, du camionneur et des secours aura permis d’éviter que cet événement tourne au drame.

La journée de mercredi a débuté normalement pour le conducteur de camion semi-remorque, Dave Tremblay qui devait se rendre à Montréal. « Vers 6h30, j’ai fait le plein de mon camion au Centre du camion à Saint-Bruno. J’avais remarqué quelqu’un qui se promenait dans le stationnement. Je ne m’y suis pas trop attardé », a-t-il expliqué, quelques heures après l’événement.

Le camionneur a amorcé son trajet, quelques minutes plus tard, en direction de Montréal en passant par Saguenay. « Je dépasse la jonction du Petit Parc et un véhicule Mazda gris me klaxonne. Je croyais que c’était en raison de la tempête. Environ 10 km plus loin, l’automobiliste allume les clignotants d’urgence et il me fait signe d’arrêter. Il se met en travers de mon chemin », explique-t-il. L’homme avise Dave Tremblay qu’une personne est assise sur la remorque de son camion. Celui-ci se rend à l’arrière de son poid lourd et constate qu’un individu est bel et bien présent et semble frigorifié. Le passager clandestin lui aurait confié avoir choisi cette option puisque ses tentatives d’auto-stop n’avaient pas fonctionné.

L’homme qui affirmait devoir se rendre à Montréal a été embarqué par un couple qui roulait dans un autre véhicule.

Dave Tremblay remercie le conducteur du Mazda gris qui lui a permis d’éviter un drame. Devant le côté invraisemblable de cette histoire, il retient une seule chose. « Les gens prennent des photos sans faire leur devoir de citoyen. J’ai vu tellement de photos sur les réseaux sociaux alors qu’une seule personne m’a arrêté. Avertissez les camionneurs de ce qui se passe. Appelez notre employeur. On aime mieux rire de la situation que d’aider », explique celui qui ne s’attendait jamais à être impliqué dans une telle affaire.  

La Sûreté du Québec (SQ) confirme avoir reçu plusieurs signalements à ce sujet, dont le premier à Saint-Bruno et plusieurs sur l’autoroute. Un policier de la SQ a été en mesure d’intercepter le camionneur du semi-remorque et un automobiliste qui a, ensuite, embarqué le passager clandestin. 

Le passager qui a été pris en charge par le service ambulancier s’en tire avec une légère hypothermie. Le trentenaire est passible d’amendes reliées au Code de la sécurité routière.