La SQ a frappé un grand coup, hier après-midi, au centre-ville de Roberval. Une vingtaine de policiers ont fait irruption dans cette résidence située en face d'un centre de la petite enfance (CPE).

Stupéfiants et armes saisis

Un immeuble à logements situé juste en face d'un centre de la petite enfance (CPE) du centre-ville de Roberval a été le théâtre d'une frappe policière en matière de stupéfiants, hier, en pleine heure de pointe.
Une vingtaine de policiers de la Sûreté du Québec de la MRC du Domaine-du-Roy, assistés des Escouades régionales d'enquêtes de Roberval et d'Alma, ont fait irruption sur la rue Saint-Jean, aux alentours de 16 h 30.
Quelques instants avant, des patrouilleurs de la SQ avaient procédé à l'interception d'un véhicule suspect, sur la route 169 à Chambord. À bord, trois hommes armés ont été appréhendés.
En effet, selon les informations policières recueillies, les individus de 21 et 22 ans de Roberval étaient en possession d'armes à air comprimé chargées et de nombreuses armes blanches. Leur véhicule a été perquisitionné et remorqué au poste de police de Roberval pour être fouillé par la suite.
En se pointant dans l'immeuble à logement, les forces de l'ordre ont mené trois perquisitions dans les appartements.
L'ensemble des interventions a permis de saisir près d'un demi-kilo de cocotte de cannabis, de la cocaïne ainsi que des comprimés de méthamphétamine. Un montant de 400$ a aussi été saisi.
Deux des trois suspects ont été relâchés et auront à faire face à la justice ultérieurement. Celui de 22 ans a passé la nuit au poste de la Sûreté du Québec de Roberval. Il comparaîtra cet avant-midi, au Palais de justice de Roberval, pour faire face à des accusations en matière de trafic de stupéfiants.
Le directeur du poste de la SQ de la MRC du Domaine-du-Roy, le capitaine Hugues Lavoie, souligne que ce sont des gens du voisinage qui avaient mis la puce à l'oreille aux policiers en lien des activités illicites qu'ils avaient observés dans cet immeuble.
«Des gens constataient un va-et-vient et un achalandage important à cet endroit. L'enquête s'est amorcée il y a quelques semaines. Nous invitons toutes les personnes qui auraient des informations à nous transmettre en semblable matière à ne pas hésiter à le faire».