Sport motorisé de Saint-Félicien emporté par les flammes

Le garage de Sport Motorisé, situé sur le boulevard Hamel à Saint-Félicien, a été complètement détruit par les flammes lundi matin.

Vers 7h20, le service des pompiers de Saint-Félicien a reçu un appel d’un commerçant voisin, les avertissant que des flammes jaillissaient de la bâtisse de Sport Motorisé, a expliqué Viateur Aubé, le chef aux opérations, qui a dès lors sonné l’alarme générale pour rassembler tous les pompiers disponibles de Saint-Félicien et de Saint-Prime.

Dans le ciel, une épaisse fumée noire, visible à des kilomètres à la ronde, s’échappait alors du bâtiment en flamme. 

Lors de l’arrivée sur les lieux, les pompiers ont entamé une attaque offensive du feu, mais la chaleur intense, causée notamment par la combustion de produits pétroliers et d’autres produits inflammables, a forcé la brigade à changer de tactique pour travailler plutôt en mode défensif, a remarqué M. Aubé, qui devant l’intensité des flammes a également fait appel aux pompiers de La Doré pour combattre l’incendie. Au plus fort des opérations, 35 pompiers étaient sur les lieux. Personne n’était à l’intérieur du bâtiment lorsque le feu s’est déclaré. 

À peine 1h20 après l’alerte initiale, le bâtiment était déjà déclaré une perte totale. « On n’a pas réussi à contrôler l’incendie pour garder le bâtiment parce que les flammes étaient trop intenses, ajoute le chef des opérations. C’était trop dangereux et on a dû faire appel à une pelle mécanique pour compléter l’extinction et pour mettre le bâtiment par terre pour le rendre sécuritaire. »

Tout en maitrisant le brasier, les pompiers devaient aussi garder l’œil ouvert pour s’assurer qu’il n’y ait pas de dommage au bâtiment voisin, et que le feu ne prenne pas dans les tas de billes de bois amassées dans la cour de Produits forestiers Résolu à quelques dizaines de mètres.

Pour l’instant, les causes de l’incendie n’étaient pas connues et des experts inspecteront les débris pour la déterminer.