Six mois pour vente de médicaments

Le Lamarchois Hugues Trépanier écope de six mois de détention pour avoir vendu illégalement des médicaments antidépresseurs, du Xanax et du Rivotril, à un adolescent.

L’individu de 53 ans s’est présenté, via le Centre de détention de Roberval, lundi matin, au Palais de justice de Chicoutimi, pour recevoir sa sentence devant le juge Paul Guimond, de la Cour du Québec.

Trépanier devait subir son enquête préliminaire, mais a plutôt pris la décision, avec son avocat Me Charles Cantin, de régler ses trois dossiers criminels.

Au cours du mois de novembre 2018, les enquêteurs de la Sûreté du Québec ont entrepris une surveillance autour de la résidence de Trépanier, dans la municipalité de Lamarche.

Les policiers avaient reçu des informations à l’effet que l’accusé avait l’habitude de vendre ses propres médicaments à des jeunes citoyens de la localité.

Il accumulait ses antidépresseurs et les revendait illégalement.

L’homme a été arrêté alors qu’il était en possession d’environ 500 comprimés de Xanax et Rivotril. Il a été accusé d’un seul événement relié au trafic de médicaments.

Trépanier a aussi reconnu sa culpabilité à de la violence conjugale. Il a malmené sa conjointe très souffrante en raison de la maladie de l’Ataxie de Friedreich, de même qu’à l’usage négligent d’une arme à feu et de mauvais entreposage d’armes à feu.

Trépanier a fait l’équivalent de quatre mois de détention préventive. Comme sa peine est de six mois, il lui reste deux mois à faire en détention.