Une tentative d'agression au couteau était survenue au coin des rues Vimy et Fabre à Chicoutimi-Nord.

Six accusations s'ajoutent

Le jeune homme de 15 ans qui a comparu le 13 février sous huit chefs d'accusation reliés à deux agressions au couteau survenues dans les jours précédents à Jonquière et à Chicoutimi fait face à six nouvelles accusations.
«Il y a six nouvelles accusations de vols et de méfaits de véhicules, d'ordinateurs et de GPS dans ce dossier. De plus, il y a une demande d'évaluation de dangerosité faite de consentement avec la Couronne», a détaillé l'avocate de l'accusé, Roseline Bouchard-Zee.
Par ailleurs, après un mois d'expertise psychiatrique, le client de Me Bouchard-Zee a été déclaré apte à comparaître. Lors de son passage devant la juge Sonia Rouleau de la Chambre jeunesse de la Cour du Québec, le 13 février, l'adolescent avait créé une onde de choc en menaçant de se suicider et en quittant la salle de façon colérique.
Le jeune homme était accusé d'agression sexuelle armée d'un couteau, de séquestration, de possession d'un couteau, d'entrave, de voies de fait armées et de vol qualifié pour les événements du 10 et 12 février.
Son avocate, Me Roseline Bouchard-Zee, a plaidé non coupable en son nom, au lendemain du second événement. Son enquête de remise en liberté sous caution a été reportée au 16 avril, date où les résultats de l'évaluation de dangerosité devraient être dévoilés.
Julien.renaud@lequotidien.com