Sifflement des trains: aucune obligation pour les passages à niveau privés

Le sifflement des trains aux passages à niveau privés n’est pas obligatoire, comme c’est le cas à Larouche, à l’endroit où un citoyen a perdu la vie après avoir été happé par un train alors qu’il conduisait un tracteur, mercredi.

C’est du moins l’explication fournie par Transports Canada, vendredi. Toutefois, le sifflement aux passages à niveau publics est obligatoire, selon le Règlement d’exploitation ferroviaire du Canada.

« Il n’y a aucune exigence de signalisation à un passage à niveau privé, a écrit la conseillère principale en communications pour Transports Canada, Sau Sau Lui. Toutefois, le passage à niveau de Larouche possède un panneau de signalisation de passage privé installé par le chemin de fer. »

Transports Canada agit à titre de surveillant de la conformité des installations ferroviaires, tout en étant en contact avec les municipalités concernées en cas d’intrusion ou de non-respect d’un règlement. En vertu de la Loi sur la sécurité ferroviaire, les compagnies de chemin de fer ont la tâche d’assurer la sécurité de leurs activités.

« Elles sont responsables de prendre les décisions appropriées pour s’assurer qu’elles opèrent conformément à la réglementation et aux normes fédérales en vigueur, y compris en ce qui a trait aux exigences réglementaires en matière d’infrastructures, d’équipement, de méthodes d’opérations et de formation des employés », a expliqué la porte-parole de Transports Canada.

Au lendemain de la tragédie, les voisins de la victime avaient déploré qu’aucun signal sonore n’avait été entendu quelques instants avant la collision. Selon la voisine de la victime, Audrey Simard, les trains font entendre leur présence seulement « une fois sur deux », en plus de passer sur le chemin de fer trop rapidement.

Selon Radio-Canada, le Bureau de la sécurité des transports du Canada mène une enquête pour faire la lumière sur les circonstances de l’événement. Du côté du CN, on refuse de commenter tant que l’enquête est en cours.