Yannick Macquart a été escorté par les policiers de Saguenay jusqu’au Palais de justice de Chicoutimi, où il a comparu en après-midi.

Sept accusations pour le barricadé de Jonquière

Yannick Macquart, un Jonquiérois de 24 ans bien connu du milieu judiciaire, est accusé de s’être introduit par effraction chez un ami pour le menacer, de voies de fait simple, d’entrave au travail des policiers et de plusieurs bris de probation et de conditions. L’homme s’était barricadé chez lui, dimanche soir, lorsque les policiers ont voulu procéder à son arrestation.

Yannick Macquart a comparu devant le juge Richard P. Daoust, lundi après-midi, au Palais de justice de Chicoutimi. La procureure de la Couronne au dossier, Me Élise Tremblay, a porté sept nouvelles accusations contre l’individu, qui a déjà des dossiers pendants devant les tribunaux, ce qui explique les accusations de bris de probation et de conditions.

Yannick Macquart a été escorté par les policiers de Saguenay jusqu’au Palais de justice de Chicoutimi, où il a comparu en après-midi.

Les événements reprochés à Macquart ont commencé vendredi soir dernier.

« Il se serait introduit chez un ami qui l’aurait repoussé. Des menaces auraient été faites par la suite, raconte Bruno Cormier, porte-parole du Service de police de Saguenay. D’autres menaces auraient été faites dimanche sur les médias sociaux et c’est là qu’on a décidé d’aller le chercher chez lui. »

La procureure de la Couronne, Me Élise Tremblay, a porté sept accusations contre Yannick Macquart. photo le quotidien, rocket lavoie

L’individu a résisté aux policiers qui se sont rendus à son domicile vers 18 h, dimanche. L’homme a finalement été arrêté vers 1 h. « Il se cachait à l’intérieur d’un vide sanitaire, à travers des planches de bois. »

Yannick Macquart restera détenu jusqu’à mardi, au minimum, alors qu’il subira son enquête sur remise en liberté.