Une embarcation a explosé et a rapidement été détruite par les flammes vendredi, à Saint-Félix-d'Otis.

Saint-Félix-d'Otis : un bateau explose et prend feu

Une embarcation a explosé et a par la suite pris feu à la rampe de mise à l’eau, située près de la halte municipale de Saint-Félix-d’Otis, vendredi vers 18h20, occasionnant des brûlures légères à une dame.

L’intervention rapide des pompiers et des ambulanciers a permis de circonscrire rapidement l’incendie et d’apporter des soins à la victime. Il ne sera plus possible d’utiliser le seul accès public au lac Otis jusqu’à nouvel ordre.

Une dame, présente sur l’embarcation d’une vingtaine de pieds de type in-board, a été brûlée aux jambes, selon ce qu’il a été possible d’apprendre. Le directeur général otissien de la Régie intermunicipale de sécurité incendie du Fjord, Frédéric Guérin, précise que c’est un couple, qui s’apprêtait à naviguer sur le lac, qui a vécu l’effroyable mésaventure. 

« Selon nos informations, le bateau aurait été empli en essence puis mis à l’eau. La dame attendait dans l’embarcation son mari, qui était allé stationné son véhicule avec la remorque. Ce serait à ce moment, alors que le bateau était accosté avec le moteur en marche, que l’explosion est survenue », précise l’intervenant, mentionnant que l‘ensemble des effectifs incendie de St-Félix d’Otis, soit huit pompiers et trois véhicules, ont été déployés. 

Ce sont d’ailleurs des pompiers volontaires du village, voyant la fumée, qui ont appelé le 911. En moins de dix minutes, les sapeurs appliquaient de la mousse sur l’important brasier alimenté par les hydrocarbures. L’intervention rapide des pompiers a permis de maîtriser l’incendie en moins de 15 minutes. La victime, rapidement prise en charge par les témoins avoisinants, a été transportée en ambulance au centre hospitalier de Chicoutimi. Elle se porterait bien selon les informations recueillies.


Infrastructure très endommagée


 L’embarcation, qui était attachée au quai, a aussi rapidement enflammé la structure. « Les vents et les vagues nous ont été favorables dans la mesure où ils poussaient l’embarcation sur le quai, la tenant à proximité d’intervention. Malheureusement, cette situation a grandement contribué à enflammer le bois attenant à la rampe de mise à l’eau », a confié Frédéric Guérin. Il ajoute que son équipe a dû percer des trous dans la structure de bois, afin d’éteindre une autre source de l’incendie, car le feu évoluait en-dessous de cette dernière, à fleur d’eau.


La structure a subi de lourds dommages, et il faudra des expertises poussées afin d’évaluer de quelle manière le brasier a partiellement détruit l’ouvrage de bois. « La rampe de mise à l’eau demeure fermée jusqu’à nouvel ordre, le temps que des mesures soient mises en place afin de savoir si elle est utilisable ou non » a mentionné Brigitte Simard, responsable des communications pour la municipalité de St-Félix d’Otis. Elle avoue du même souffle qu’il s’agit de l’unique rampe d’accès publique autour du principal plan d’eau du village, très populaire auprès des plaisanciers.


Déversement d’hydrocarbures


Urgence-Environnement est aussi intervenu sur les lieux, car un peu d’essence s’est retrouvée à proximité du plan d’eau. Une estacade formée de boutins a été déployée, bien que la majorité du carburant ait été brûlée durant l’incendie.

Le directeur Frédéric Guérin n’était pas en mesure de confirmer si une enquête allait avoir lieu, afin d’en connaître davantage sur les causes de l’incident. « Le bateau est complètement détruit, il sera difficile de trouver l’origine de l’explosion considérant l'état de l'épave », a finalisé le sapeur en chef.