Saguenay en appel

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, porte en appel la décision du Tribunal des droits de la personne qui interdit aux membres du conseil municipal de réciter une prière avant le début des séances publiques et ordonne le retrait de deux symboles religieux de la vue du public.
La décision d'en appeler du jugement qui condamne Saguenay à verser 30 000 $ à titre de dommages à un citoyen a été prise par le comité exécutif de la municipalité. Les frais juridiques qui en découleront seront assumés par des dons volontaires.
En point de presse, le maire Tremblay a indiqué qu'il ne fait que respecter une tradition en place à son arrivée à la mairie de Chicoutimi en 1997.
// Plus de détails demain dans Le Quotidien.