Sa blague sur Facebook ramène « Stabber » Dallaire en prison

Brandon « Stabber » Dallaire est de retour en prison. Sa mauvaise blague sur sa page Facebook n'a guère été appréciée par sa victime et les policiers de la Sécurité publique de Saguenay (SPS) ont procédé à son arrestation mardi soir.
L'individu de 20 ans est accusé d'avoir donné trois coups de couteau à sa victime il y a environ trois semaines derrière le bar le Campus à Jonquière.
Dallaire, un étudiant du cégep de Jonquière et citoyen de Roberval, avait pu recouvrer sa liberté au lendemain des accusations. Il devait garder la paix, ne pas aller dans les débits de boisson et ne pas intimider ou importuner sa présumée victime.
Mais voilà que mardi, il aurait ajouté le terme « Stabber » ou « Poignardeur » sur sa page Facebook, semant la consternation chez la victime et ses proches, mais aussi des acteurs du milieu judiciaire.
« Mon client a effectivement été arrêté mardi. Il a comparu au Palais de justice de Roberval (mercredi) et devrait faire de même à celui de Chicoutimi jeudi. La Couronne pourrait demander la révocation de sa liberté en attente des autres procédures », a expliqué Me Marie-Ève St-Cyr, lors d'un entretien avec Le Quotidien.
Dallaire n'aurait donc pas respecté la condition de ne pas intimider ou importuner sa victime. Il a été incarcéré. Me Mélanie Paré, à la Couronne, a confirmé que la présumée victime n'a pas aimé lire et apprendre que son présumé agresseur avait ajouté ce terme et que des accusations criminelles pouvaient alors être portées.
Au moment de la découverte du nouveau surnom donné à sa page Facebook, certains ont cru que cela avait pu être le fruit d'une très mauvaise blague, il semblerait bien que ce soit bel et bien l'accusé qui l'aurait ajouté. Les raisons de cette décision ne sont pas connues.