Des individus semblent se faire un malin plaisir à dévisser les boulons des roues de voitures, une situation qui pourrait causer bien des problèmes.

Roues déboulonnées: les plaintes s'accumulent

Au moins 40 plaintes ont été déposées à la Sécurité publique de Saguenay pour des roues déboulonnées au cours du dernier mois. Certains citoyens ont même été victimes des malfrats plusieurs fois. «
Certains plaignants ont porté plainte à trois occasions différentes », explique le porte-parole de la SPS, Bruno Cormier. Sur la rue Saint-Dominique à Jonquière, un véhicule de la Ville a aussi eu les boulons dévissés. Les malfaiteurs semblent commettre les actes particulièrement à Jonquière. 
Des citoyens de la rue de Poitiers, Mousseau, Ronsard, Saint-Gabriel, Alexander et Wolfe, en outre, ont porté plainte. 
Les personnes qui posent ces gestes s'exposent à une accusation de méfait (peine maximale de deux années de détention). Si des citoyens devaient être blessés, voire mourir, en raison du méfait, les accusations pourraient être beaucoup plus graves.