Le poste de commandement de la police de Saguenay était de retour à Kénogami au coin du boulevard du Saguenay et de la rue Sainte-Famille. Le porte-parole de la SPS, Luc Tardif, affirme que la population collabore bien à l’enquête.

Retour du poste de commandement pour retrouver l'agresseur à Kénogami

Pour la deuxième journée consécutive, la Sécurité publique de Saguenay (SPS) était de retour à Kénogami avec son poste de commandement. Les enquêteurs de la police, installés au coin de la rue Sainte-Famillle et du boulevard du Saguenay, demandaient la collaboration du public pour obtenir de l’information sur l’affaire de l’agression sexuelle d’une adolescente survenue dans la nuit de dimanche à lundi.

« On reprend le travail, raconte Luc Tardif, porte-parole de la SPS. On accueille les gens au poste de commandement et on a fait encore du porte-à-porte. » Il dresse un bilan positif de ces deux journées de rencontre avec la population de Saguenay.

La police de Saguenay recherche activement un homme qui aurait violé une jeune femme dans son domicile à Kénogami

« La population a été généreuse. Beaucoup de personnes sont venues nous voir et nous ont donné de l’information que l’on doit valider avec nos enquêteurs. Certaines personnes avaient aussi besoin d’être rassurées », explique M. Tardif au sujet des inquiétudes créées par cette histoire auprès des résidants du secteur. Il est cependant trop tôt pour dire si cette information permettra de faire avancer l’enquête.

Agressée dans la nuit
La violence de cette agression marque les esprits. Entre 1h et 3h, un homme est entré par effraction dans une résidence de Kénogami, alors qu’il portait des vêtements sombres et un masque de ski. Il a violé une adolescente qui était seule chez elle à ce moment. Peu d’indices permettent d’identifier l’homme recherché. Il est anglophone et s’exprime difficilement en français. Il a la peau blanche et est mince. La SPS, selon son porte-parole, travaille d’arrache-pied pour éviter qu’il ne récidive. « On va continuer de faire tout en notre pouvoir pour que cette affaire demeure un geste isolé », affirme Luc Tardif.

Toutes les personnes qui possèdent de l’information permettant d’identifier l’homme recherché peuvent communiquer avec la SPS qui traitera les appels de manière confidentielle en composant le 418 699-6000.