L'avion est un Piper Cub J3, fabriqué en 1946, équipé de flotteurs amphibies permettant de décoller d'un aéroport et d'atterrir sur un plan d'eau.

Réservoir Pipmuacan: deux frères périssent dans un écrasement

Deux frères de 41 et 44 ans, originaires de Jonquière, ont péri lorsque leur hydravion s'est écrasé dans le secteur du réservoir Pipmuacan.
L'avion des deux frères n'est jamais revenu à l'aéroport de Chicoutimi-Saint-Honoré.
«L'hydravion a été localisé par l'hélicoptère des Forces armées canadiennes en après-midi. Les deux occupants à bord sont décédés. Les enquêteurs vont se rendre sur place», a déclaré en fin de soirée la porte-parole de la Sûreté du Québec, Christine Coulombe. Elle n'avait pas plus de détails à fournir, dont le moment ou les circonstances de l'écrasement. Les identités n'ont pas été dévoilées, question d'informer la famille en premier lieu.
Plus tôt en journée, le porte-parole régional, Jean Tremblay, avait indiqué que deux frères de 41 et 44 ans étaient recherchés après ne pas être revenus d'un voyage de pêche.
Selon des informations obtenues par Le Quotidien, ils se rendaient à un chalet familial à l'est de l'embouchure de la rivière Betsiamites sur le réservoir. Ce grand plan d'eau, d'une superficie de 970 km2, est situé à plus de 125 km au nord de Saguenay.
C'est un membre de la famille qui n'avait pas eu de nouvelles depuis samedi soir qui a alerté les policiers dimanche. Les deux frères avaient fourni un plan de vol à la tour de contrôle de Chicoutimi-Saint-Honoré, indiquant l'heure de retour. Comme il n'a pas été complété, des recherches ont été entreprises.
Petit avion
L'avion est un Piper Cub J3, fabriqué en 1946, équipé de flotteurs amphibies permettant de décoller d'un aéroport et d'atterrir sur un plan d'eau. Il s'agit d'un avion léger à deux places qui possède un moteur de 65 chevaux-vapeur. De forts vents, comme la région a connu en fin de semaine, pourraient l'avoir affecté. Cependant, aucune information n'a été transmise sur les causes de l'accident.
Escadron 439
Un hélicoptère Griffon de l'Escadron 439, piloté par le capitaine Chris Gallinger, a décollé vers 13h de la Base de Bagotville, a confirmé le responsable des affaires publiques de la 3e Escadre, le capitaine Jean-Philippe Gaudreault. Les quatre membres d'équipage étaient habitués de survoler le secteur, ayant à couvrir la zone en cas d'accident d'un CF-18, ce qui est leur mission première. Ils étaient accompagnés d'un Hercules C-130 de la Base de Trenton, en Ontario. Cet avion est utilisé lors des opérations de recherche et sauvetage en raison de sa plus grande autonomie de vol. En cas de recherches prolongées, le Griffon a accès à du ravitaillement en essence, déjà prêt au sol en divers endroits. Un hélicoptère de la SQ devait également participer aux recherches. Avec Normand Boivin