Yves Martin, accusé notamment de conduite avec les facultés affaiblies ayant causé la mort de trois personnes dans le rang Saint-Paul en août dernier, saura jeudi s'il peut demeurer libre pendant les procédures judiciaires.

Remise en liberté d'Yves Martin: la décision rendue demain matin

Yves Martin, accusé notamment de conduite avec les facultés affaiblies ayant causé la mort de trois personnes dans le rang Saint-Paul en août dernier, saura jeudi s'il peut demeurer libre pendant les procédures judiciaires. Le juge Jacques Trudel rendra sa décision à 9 h 30, au Palais de justice de Chicoutimi, après une enquête sur le cautionnement qui aura duré deux jours.
Son avocat, Me Jean-Marc Fradette, a fait entendre deux nouveaux témoins pour garantir la sécurité du public si son client est relâché. L'un de cofondateurs de Recovery Science Corporation, Steven Than, a expliqué le fonctionnement du bracelet GPS conçu par son entreprise. En plus d'alerter les autorités si l'accusé ne respecte pas le couvre-feu, le bracelet est en mesure de déceler la consommation d'alcool. L'analyse pour confirmer la présence d'alcool prend toutefois de 24 heures à 48 heures. Le bracelet, entièrement payé par l'accusé, coûte environ 500 $ par mois.
Un représentant de la maison Jean Lepage a également témoigné devant le juge Trudel. Il a assuré qu'Yves Martin est prêt pour une thérapie de 21 semaines offerte à Trois-Rivières.
// Plus de détails dans l'édition de demain.