Pornographie juvénile : la SQ arrête un Jonquiérois

Le Jonquiérois Marc-André Boulianne a recouvré sa liberté, mais il devra se soumettre à des conditions sévères pour y demeurer.

L’homme de 25 ans a été arrêté mardi matin par le Service des enquêtes sur les crimes majeurs en collaboration avec les enquêteurs spécialisés en matière d’exploitation sexuelle des enfants sur Internet de la Sûreté du Québec.

En après-midi, devant le juge Paul Guimond, de la Cour du Québec, il a comparu menottes aux poignets et a été accusé d’avoir accédé à de la pornographie juvénile.

Me Marianne Girard, du bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales, a accepté de remettre l’individu sans antécédent judiciaire en liberté.

Le client de Me Nicolas Gagnon, de l’Aide juridique, doit revenir devant le tribunal le 31 janvier 2020, le temps de permettre aux techniciens de la SQ de bien analyser le contenu de son ordinateur.

En attendant, Boulianne ne peut avoir accès à un ordinateur ni à Internet. Stéphane Bégin