Pincé avec de la porno juvénile, il plaidera coupable

Normand Dufour, de Lac-Kénogami, entend plaider coupable à deux chefs d’accusation de possession et de distribution de pornographie juvénile, en février prochain. L’individu de 51 ans devait subir son procès, mercredi, au Palais de justice de Chicoutimi, mais il a plutôt informé la cour qu’il prévoyait entériner des plaidoyers de culpabilité.

Normand Dufour, qui n’a pas d’antécédents en semblable matière, a été accusé le 16 octobre 2018. Il avait été arrêté, puis remis en liberté le lendemain sous diverses conditions.

Selon les actes d’accusation, il aurait, entre le 1er et le 5 février 2018, eu en sa possession du matériel de pornographie juvénile et en aurait fait la distribution.

L’individu, qui est représenté par Me Charles Cantin, a fait savoir à la juge Micheline Paradis, de la Cour du Québec, qu’il plaiderait coupable à son retour en cour, le 12 février. À cette date, les deux parties débattront sur la peine dont écopera l’accusé.