Jonathan Ouellet se présentera à nouveau en cour le 20 septembre prochain.

Ouellet pourra contester sa peine

La cause de Jonathan Ouellet sera portée en appel. Celui qui a été déclaré délinquant à contrôler et qui a écopé d’une sentence de neuf années de pénitencier pour avoir séquestré et enlevé un individu en plus de lui avoir percé le prépuce à l’aide d’un couteau a obtenu la permission d’en appeler mercredi.

Le multirécidiviste a été déclaré délinquant à contrôler pour une période de 10 ans et condamné à une peine de pénitencier de neuf ans par le juge Raymond W. Pronovost de la Cour supérieure du Québec le 29 novembre dernier. Il était alors représenté par Me Mia Mannochio.

Celui qui est maintenant représenté par Me Louis Belliard a déjà obtenu la permission d’aller en appel concernant la question de la déclaration de délinquant à contrôler.

Jonathan Ouellet se présentera à nouveau en cour le 20 septembre prochain.

Le 27 mars, l’individu de 37 ans a également obtenu la permission d’en appeler de sa peine.

« On demandait la permission d’en appeler de la peine parce qu’on lui a déjà accordé la permission d’appeler de la déclaration de délinquant à contrôler. Avant le prononcé de la peine, le juge doit savoir s’il est déclaré délinquant à contrôler ou pas. Ça ne fait pas partie de la peine, mais ça peut avoir un impact sur l’ensemble de l’audition », affirme Me Louis Belliard.

La cause de Jonathan Ouellet sera entendue le 20 septembre 2019.

Me Nicole Ouellet, procureure de la Couronne, a obtenu la permission de saisir cette occasion pour soulever l’omission du juge de prononcer une ordonnance de prélèvement d’ADN.

Rappelons que l’individu a reconnu sa culpabilité, à la fin du mois de janvier 2018, à des accusations d’enlèvement et de séquestration d’un homme de moins de 20 ans et de lui avoir percé le prépuce avec un couteau.