Le véhicule a percuté un abreuvoir sur le terrain du Parc Rosaire-Gauthier. Le conduction s'est ensuite enfui à pied.
Le véhicule a percuté un abreuvoir sur le terrain du Parc Rosaire-Gauthier. Le conduction s'est ensuite enfui à pied.

Opération policière à Chicoutimi pour un individu en fuite

Jonathan Hudon
Jonathan Hudon
Le Quotidien
Ce qui devait être une arrestation sans grande histoire s'est transformée en opération policière menée par la Sûreté du Québec (SQ) mardi après-midi, dans le secteur de la rue Bégin, à Chicoutimi. Les policiers étaient à la recherche d’un individu qui a pris la fuite à pied derrière le Parc Rosaire-Gauthier. À 22h, soit près de sept heures après le début de l'événement, le suspect était toujours introuvable.

Selon les informations obtenues, la SQ voulait procéder à l'arrestation d'un homme. Refusant de coopérer, il s'est enfui en véhicule, pour finalement se rendre au Parc Rosaire-Gauthier. Il aurait visiblement eu un accident avec sa voiture en percutant un abreuvoir, avant de prendre la fuite à pied. La SQ est responsable du dossier puisqu'au départ, elle devait épingler l'individu à la suite d'une enquête. Le suspect réside à Chicoutimi, un territoire sous la juridiction du Service de police de Saguenay (SPS). Des agents du corps policier municipal ont d'ailleurs été appelés en renfort, avant de quitter les lieux vers 21h30 mardi soir.

Un sergent du SPS et trois patrouilleurs étaient sur place, ils avaient la tâche de surveiller les scènes potentiellement criminelles.

«La population n'a pas à craindre pour sa sécurité, ce n'est pas un individu dangereux», a précisé la porte-parole de la Sûreté du Québec, Béatrice Dorsainville, en fin de soirée mardi, ajoutant que les démarches d'enquête se poursuivaient pour tenter de faire avancer le dossier.

Le sentier des Rats musqués débouche derrière le bâtiment du Parc Rosaire-Gauthier. C’est à ce moment que le SPS a été mis à contribution. Le secteur a été bouclé afin de s'assurer que le malfrat ne s'échappe pas plus loin, même si les sentiers pédestres peuvent mener autant vers le quartier des Écrivains que sur le boulevard de l'Université.

En milieu d'après-midi, des citoyens avaient aperçu des voitures du SPS, gyrophares allumés, se diriger à toute vitesse en direction de l’endroit ciblé.