Nuit occupée pour les policiers

Violence conjugale, facultés affaiblies et tentative d’introduction par effraction, la nuit de jeudi à vendredi a été mouvementée pour les policiers de Saguenay.

Tout d’abord, vers une heure du matin, un homme a été retrouvé complètement endormi au volant de son véhicule à l’intersection des boulevards Talbot et du Royaume, à Chicoutimi. Après plusieurs essais, les policiers ont réussi à réveiller l’individu. Il présentait des signes de facultés affaiblies. L’individu a été conduit au poste de police où il a été soumis à un contrôle d’alcoolémie. Même si le résultat présentait un taux d’alcool dans le sang un peu plus bas que la limite légale, l’individu fait face à une accusation de conduite avec les facultés affaiblies puisque les policiers ont conclu que l’homme avait consommé d’autres substances telles que des médicaments ou de la drogue. Il a été libéré sous promesse de comparaître. 

Tentative d’introduction

Ensuite, un groupe de trois jeunes adultes a tenté de s’introduire dans une résidence de la rue Saint-Dominique, à Jonquière.

Selon la Sécurité publique de Saguenay, deux hommes et une femme âgés de la vingtaine tentaient de rejoindre un individu afin de le tabasser. Ils n’ont pas réussi à entrer dans le domicile, car la propriétaire a immédiatement appelé la police. Le groupe s’est enfui, mais a été retracé après quelques minutes. L’un des hommes devra faire face à la justice pour non-comparution. En effet, il ne s’était pas présenté au palais de justice pour une arrestation précédente. Les autres ont été libérés sans condition. Aucune plainte n’a été portée contre les individus dans cette histoire. 

Violence conjugale

Finalement, un homme de 25 ans a violemment frappé sa conjointe au bar le Dooly’s à Chicoutimi. L’amie de la victime s’est interposée entre le couple, mais à son tour, elle a reçu de nombreux coups.

À l’arrivée des policiers, il était toujours très agressif. Il a été conduit au poste, puis placé en cellule pour la nuit. 

L’individu avait déjà des antécédents judiciaires de violence conjugale. Il devait comparaître vendredi matin au Palais de justice de Chicoutimi.