Nuit mouvementée pour le Service de police de Saguenay

Eve-Marie Fortier
Eve-Marie Fortier
Le Quotidien
Le Service de police de Saguenay a dû répondre à de nombreux appels au cours de la nuit de vendredi. Que ce soit pour avoir conduit avec les facultés affaiblies, avoir proféré des menaces ou avoir été surpris à ne pas respecter certaines conditions, quatre individus ont été mis en état d’arrestation.

Selon le lieutenant Denis Harvey, la nuit de vendredi à samedi a été très occupée. Dès le début de la soirée, les policiers ont procédé à l’arrestation d’un homme de 22 ans qui a proféré des menaces envers son ex-conjointe. « Après vérification avec le procureur de la Couronne, nous avons décidé de garder l’homme en cellule jusqu’à sa comparution téléphonique samedi matin. Les menaces étaient assez sérieuses », explique le lieutenant. 

Plus tard en soirée, les policiers ont reçu un appel de la part d'un citoyen de Chicoutimi-Nord les avisant que le moteur d’un véhicule arrêté tournait à fort régime. Sur place, un homme de 25 ans a été mis en état d’arrestation pour conduite avec facultés affaiblies par la drogue. L’individu, qui était au volant de la voiture stationnée, avait écrasé la pédale d’accélérateur. Il a été libéré sous promesse de comparaître dans un délai de 16 semaines. 

Un homme de 38 ans a ensuite attiré l’attention des policiers sur le boulevard Grande-Baie Sud, à La Baie, à 1h53. L’individu, qui a été remarqué par les policiers par son comportement, avait des conditions à respecter. Il devait notamment respecter une heure de rentrée et ne pas consommer d’alcool ou de drogue. Il a donc été mis en état d’arrestation pour ne pas avoir respecté ses conditions. Il a été gardé en cellule afin de comparaître de manière téléphonique samedi matin. 

Vers 2h08, les policiers ont procédé à l’arrestation d’un homme de 42 ans qui avait des comportements agressifs. L’individu, qui a conduit avec les facultés affaiblies entre Shipshaw et Jonquière, a soufflé près de deux fois la limite permise. Il devra comparaître dans un délai de 16 semaines.