All Boivin

Nouvelle présumée victime: un autre procès devant juge seul pour All Boivin

All Boivin, qui recevra sa sentence pour voies de fait causant des lésions, pour agression sexuelle armée et pour trafic de cocaïne le 31 juillet prochain, reviendra en cour le 12 septembre, jour où il subira son enquête préliminaire dans un deuxième dossier de voies de fait armées impliquant une autre victime.

All Boivin, qui avait assisté aux plaidoiries des avocats jeudi, avait pu rester à Roberval vendredi, alors que son nom figurait sur le rôle pour une tout autre affaire. Reconnu coupable de trois chefs d’accusation le 25 avril dernier, pour avoir battu violemment et agressé sexuellement une jeune femme en lui insérant un bâtonnet de fromage emballé dans le vagin, All Boivin a plaidé non coupable à de nouveaux chefs d’accusation de voies de fait armé, cette fois-ci à l’égard d’une deuxième plaignante. On reproche à Boivin d’avoir causé des lésions à une victime en lui infligeant des voies de fait à l’aide d’une arme entre le 1er janvier 2014 et le 1er juin 2017, soit avant les événements du 25 juillet 2018, pour lesquels il a été reconnu coupable. Il est aussi accusé d’avoir causé à un chien et à un chat une souffrance sans nécessité. 

À ces accusations, Boivin a plaidé non coupable et, vendredi, son avocat Me Pierre Gagnon a signifié au juge Pierre Lortie que son client choisissait la tenue d’un procès devant juge seul, avec enquête préliminaire. 

Le jeune homme, qui aura reçu sa sentence à ce moment, sera de retour en cour le 12 septembre, pour subir son enquête préliminaire.

Rappelons que jeudi, la procureure de la Couronne Me Karen Inkel a demandé une peine de pénitencier de cinq à six ans pour le jeune homme, alors que la défense a suggéré une peine de 30 mois. 

All Boivin est détenu depuis les événements du 25 juillet.