Non responsable d’avoir poignardé sa victime

Le Baieriverain Cédric L’Italien a été déclaré non criminellement responsable de ses actes, même s’il a plaidé coupable à une accusation de voies de fait graves.

L’individu de 23 ans a été impliqué dans une altercation au bar L’Aventurier de La Baie, le 28 avril 2017, lorsqu’il a asséné un coup de couteau dans la poitrine de sa victime.

Vendredi matin, le juge Pierre Simard, de la Cour du Québec, a accepté le verdict de culpabilité du client de Me Julien Boulianne. Les parties venaient de prendre connaissance du rapport d’un expert, à la demande du tribunal.

« Il s’agit donc d’un verdict de non-responsabilité criminelle pour troubles mentaux. En attendant d’être confié au Tribunal administratif du Québec (TAQ), vous allez devoir continuer à respecter les conditions de remise en liberté que vous aviez déjà », a noté le juge Simard.

Le 28 avril 2017, l’accusé se trouve au bar. Il se rend à la salle de bain, lorsqu’un individu lui fait un commentaire inapproprié, le gifle et lui dit de quitter le bar.

L’Italien est sorti et est demeuré sur place, à l’extérieur. Le même individu, qui l’avait invectivé, est sorti du bar un peu plus tard et a aperçu L’Italien.

« Tu es encore là toi ! », lui a lancé l’individu.

Le client de Me Boulianne a sorti un couteau et l’a atteint à la poitrine.

Rapidement, les policiers et les ambulanciers ont été appelés en renfort.

« Heureusement que les ambulanciers ont pu prendre soin de l’individu avant de l’amener à l’hôpital, car sa vie aurait été en danger », a indiqué Me Jean-Sébastien Lebel, du bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

L’Italien sera donc confié au TAQ pour les prochaines années. Les responsables détermineront s’il peut demeurer en liberté, s’il doit être en liberté tout en respectant des conditions ou s’il doit être confié aux soins du personnel hospitalier. Stéphane Bégin