Multirécidiviste acquitté de garde et contrôle

Multirécidiviste de l’alcool au volant, Angelo Roy a été acquitté, mercredi, au Palais de justice d’Alma, des accusations de garde et contrôle avec les facultés affaiblies.

L’homme, qui détient au moins cinq antécédents de même nature, s’exposait à une peine de quelques années de détention. Ce dernier a été arrêté en janvier 2017, sur le stationnement du bar Le Perroquet à Alma. Il attendait un transport de Tolérance Zéro à l’intérieur de sa voiture alors que le moteur était en marche. 

« C’est un cas typique de l’application des principes de l’arrêt Boudreault. L’accusé est derrière le volant, le moteur tourne et il est admis qu’il est en état d’ébriété. Il y a donc une présomption qui est applicable. Automatiquement, le fardeau retombe sur les épaules de l’accusé. Et au-delà de dire que tu n’avais pas l’intention de conduire, l’accusé doit présenter un plan alternatif crédible. Et c’est ce qu’on a démontré », précise Me Jean-Marc Fradette. 

En effet, un raccompagnateur de Tolérance Zéro, interrogé par les policiers au lendemain des faits, a confirmé que l’accusé lui avait demandé de venir le chercher. Ce témoin a cependant donné une version différente lorsqu’il a été appelé à témoigner pendant le procès. Le juge a privilégié le témoignage rendu aux policiers. 

Par ailleurs, la clé n’a jamais été mise dans le contact. Angelo Roy a démarré la voiture à distance, ce qui a joué en sa faveur. 

Ce dernier a obtenu un pardon pour plusieurs antécédents en matière d’alcool au volant. Mais en 2014, ce pardon a été révoqué à la suite d’une nouvelle accusation de conduite avec les facultés affaiblies. Il a d’ailleurs purgé une peine de huit mois de détention en 2015.