Motoneigistes disparus: le SPVM en renfort pour une autre journée

Les recherches pour retrouver les deux motoneigistes français disparus depuis une semaine reprennent mercredi, sur la rivière Grande Décharge. Pour une deuxième journée consécutive, la Sûreté du Québec (SQ) comptera sur l’aide du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Les plongeurs de ce corps policier s’ajoutent à ceux de la SQ.

« Les policiers plongeurs, qui travaillent depuis sept jours, comptent sur l’aide des plongeurs du SPVM. Cela permettra d’optimiser la couverture des secteurs potentiels de recherche, malgré les conditions difficiles », précise Hugues Beaulieu, porte-parole de la SQ.

« Pour les recherches de mercredi, nous allons comme à l’habitude réévaluer la situation tôt avant d’entreprendre la journée. »

En plus du SPVM, les agents de l’Agence des services frontaliers du Canada sont également sur place avec leur drone sous-marin. L’appareil permet de faire des recherches dans des endroits plus périlleux pour l’humain.

Les recherches en hélicoptère et en embarcation nautique se poursuivront également sur le plan d’eau et les rives.

Deux motoneigistes français, rappelons-le, demeurent introuvables depuis le tragique accident survenu à Saint-Henri-de-Taillon. Quatre corps, dont celui du guide québécois, ont été repêchés jusqu’à maintenant par les policiers.