Motoneigistes disparus: la SQ n'a pas repris les recherches

La Sûreté du Québec n’a finalement pas repris les recherches sur la Grande Décharge, jeudi. La situation sera réévaluée prochainement et les patrouilles nautiques et aériennes devraient être de retour à une date ultérieure, dans l’espoir de localiser les deux motoneigistes toujours manquant à l’appel, plus de deux mois après l’accident de Saint-Henri-de-Taillon.

Les patrouilles nautiques et l’hélicoptère de la Sûreté du Québec étaient de retour sur le terrain, mercredi, espérant ainsi localiser les corps des deux motoneigistes de 24 et 25 ans disparus depuis le 21 janvier dernier. Les recherches n’ont cependant pas permis de faire avancer le dossier. 

Toutefois, le sergent Hugues Beaulieu a assuré que les recherches reprendraient à une date ultérieure, après que les agents aient évalué la situation. 

Le 21 janvier dernier, neuf motoneigistes, dont huit touristes français et un guide québécois, circulaient à la pénombre dans le secteur de Saint-Henri-de-Taillon. Ils se dirigeaient vers leur auberge lorsqu’ils ont bifurqué sur les glaces du Lac-Saint-Jean. Le secteur était en eau claire et six motoneigistes ont sombré dans les eaux glacées. Les trois derniers motoneigistes, qui fermaient le convoi, ont réussi à trouver refuge et s’en sont sorti sains et saufs.