Le conseiller municipal Marc Pettersen.

Mise en demeure: le conseiller réclame ses frais d'avocat

Le comité exécutif de Saguenay décidera si la Ville doit payer les frais d’avocats du conseiller Marc Pettersen, qui a reçu une mise en demeure de la part de Pierre Mazurette l’été dernier.

Les événements se sont déroulés en marge d’une conférence de presse tenue au Théâtre Palace Arvida. Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, le conseiller Pettersen aurait tourné une vidéo qu’il a diffusée sur Facebook. À la fin de celle-ci, il aurait formulé un commentaire désobligeant à l’endroit de Pierre Mazurette, qui était alors le président du conseil d’administration de Diffusion Saguenay. Le Théâtre Palace Arvida est regroupé sous l’égide de l’organisme de diffusion culturelle. Les faits allégués demeurent nébuleux et ni Marc Pettersen ni Pierre Mazurette n’ont voulu les commenter dans le détail, sous prétexte que le dossier est entre les mains des procureurs.

Toutefois, nos informations confirment que Marc Pettersen a été mis en demeure vers le mois de juin 2017 par Me Mazurette, par l’entremise de son avocate, Me Estelle Tremblay. Il n’a pas été possible de savoir si la vidéo a été diffusée sur la page Facebook personnelle de M. Pettersen ou sur sa page de conseiller. 

L’échevin de Chicoutimi-Nord a eu recours aux services de l’avocat Éric Lebel dans ce dossier. Il a ensuite soumis une requête à la Ville pour le remboursement des honoraires professionnels déboursés. 

Le directeur des communications de la Ville, Jeannot Allard, confirme que Marc Pettersen a réclamé les frais d’avocat. La demande est toujours en cours d’analyse par le service du contentieux. 

«Il faut savoir que la Ville a le choix de payer la facture ou non. Cela relève de la prérogative des élus. À la fin, c’est le comité exécutif et/ou le conseil municipal qui prendra la décision finale. On ne sait pas quand», a répondu le porte-parole, par courriel.