Marc-Étienne Côté devra se dénicher un nouvel avocat. Me Julien Boulianne et Me Charles Cantin doivent se retirer du dossier pour éviter toute apparence de conflit d'intérêts.

Marc-Étienne Côté en quête d'un autre avocat

Le présumé meurtrier Marc-Étienne Côté devra recourir à un autre avocat. Me Julien Boulianne et Me Charles Cantin se retirent de ses dossiers.
L'enquête préliminaire qui devait avoir lieu mardi a été remise au 5 septembre.
La preuve a cependant été transmise par la procureure de la Couronne, Me Mélanie Paré, à Me Louis Belliard, qui devra la faire suivre au nouvel avocat de l'accusé.
Une ordonnance de non-publication a été émise par le juge de la Cour du Québec, Michel Boudreault, à la demande de Me Paré. Il nous est donc impossible, à partir du moment où l'ordonnance a été émise, de publier les raisons pour lesquelles les avocats Boulianne et Cantin se sont retirés, ainsi que toute information future sur les procédures avant le procès comme tel pour ne pas contaminer un éventuel jury.
Absent
Marc-Étienne Côté n'était pas présent en cour mardi. Il est accusé de meurtre au second degré. 
Il aurait assassiné Israël Gauthier-Nepton dans la nuit du 19 au 20 novembre 2016. Le suspect a été arrêté le dimanche matin 6 août par le Service de police de la Ville de Montréal après une cavale de près de neuf mois. 
D'autres accusations
Côté faisait déjà face à des accusations dans sept autres dossiers, de facultés affaiblies, de méfait, de vol et de bris de probation. Les avocats Cantin et Boulianne ne le représenteront pas à l'avenir dans ces dossiers non plus.
L'accusé a jadis purgé une peine de cinq ans de pénitencier pour avoir séquestré et volé un couple et deux dames de Dolbeau-Mistassini.