Marc-Étienne Côté demeure introuvable, près de huit mois après le meutre de la rue du Vieux-Pont, à Jonquière.

Marc-Étienne Côté demeure introuvable

Marc-Étienne Côté, le seul suspect dans le meurtre d'Israël Gauthier-Nepton, demeure introuvable, près de huit mois après les événements de la rue du Vieux-Pont, à Jonquière.
Porte-parole de la Sûreté du Québec pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, Jean Tremblay précise que l'enquête criminelle se poursuit au sein du corps policier, mais que rien n'a encore permis de s'approcher de l'individu.
Et ce même si Côté, âgé de 36 ans, est l'un des 10 hommes les plus recherchés de tout le Québec pour meurtre au deuxième degré. 
« Ce n'est pas normal ni anormal de ne pas l'avoir retrouvé. Le suspect ne possède ni téléphone cellulaire ni carte de crédit. Il devient donc plus difficile de le retracer sans ces éléments », indique M. Tremblay.
« Malgré tout, cette affaire est toujours sous enquête. Rien n'est fermé. Si des gens possèdent des informations, ils peuvent communiquer avec nos services d'enquête au 1-800-659-4264. Une récompense de 2000 $ est toujours disponible », ajoute Jean Tremblay.
Les policiers de la Sûreté du Québec n'ont aucune idée pour le moment où l'individu pourrait se trouver. Est-il hébergé et protégé par une de ses connaissances ? Si c'est le cas, la personne peut être accusée de complicité après les faits.
Est-il possible que Côté soit décédé ou qu'il se soit enlevé la vie ?
Plusieurs questions demeurent sans réponse jusqu'à maintenant.
L'avocat de Côté, Me Charles Cantin, n'a aucune idée de ce qui est arrivé à son client ni où il se trouve.
Il indique ne pas lui avoir parlé depuis plusieurs mois, avant même les événements de novembre dernier.
Marc-Étienne Côté mesure cinq pieds et sept pouces (1m70) et pèse 227 livres (103 kilos), a les yeux bruns et les cheveux bruns très courts.
Il est considéré comme dangereux. L'individu de 36 ans a déjà passé cinq années au pénitencier pour avoir séquestré et volé un couple à Dolbeau-Mistassini. Côté ne semble pas aimer les policiers, lui qui les a déjà fuis en voiture et en fonçant dans un barrage policier.